WSOP, du 30 mai au 16 juillet : demandez le programme et suivez nos champions !




28/01/2007
Bluff insensé...
ou technique de pro ?


Voici un coup qui s’est déroulé lors de la table finale des WSOP 2006, et dont vous verrez bientôt les images réelles sur l’émission de RTL9 que j’anime chaque jeudi. Ce coup est à mon sens l’illustration qu’un bluff ne se monte pas au hasard, mais au contraire s’appuie sur de solides connaissances techniques.

10 août 2006. La tension est extrême au Rio de Las Vegas. Il reste 4 joueurs en course pour le titre suprême de Champion du monde WSOP. Au bout, le bracelet de platine incrusté de diamants et un premier prix fabuleux de 12 Millions de dollars !

Un producteur de Hollywood, Jamie Gold, semble sur un nuage depuis le 4ème jour et cet amateur a une avance considérable au chip count, alors que tout le monde attend le sursaut du grand professionnel Allen Cunningham (vainqueur de 4 titres WSOP dans le passé mais jamais encore du "Main Event"). Et, en embuscade, ni le physicien Michael Binger ni le jeune prodige Paul Wasicka, n’ont encore dit leur dernier mot...

Allen Cuningham. La classe...
mais pas encore "LE" titre
.

Blinds : 120 000-240 000, Antes : 40 000

4 joueurs. Avant toute action, le pot est de 520 000.

Cunningham a environ 11 millions de jetons à son tapis et Wasicka à peu près 9 millions. Gold, lui, a plus de 55 millions...

Le bouton est chez Michael Binger.

Gold est de Small Blind, Wasicka est de Big Blind.

Cunnigham, avec 10[0-C] 10[0-T] relance en première position à 800 000,

Binger se couche,

Gold paye avec R[0-T] 7[0-K] (avec son gros tapis, il entre pratiquement dans tous les coups pour accentuer la pression sur ses adversaires)

Paul Wasicka paye, logiquement, avec R[0-K] D[0-K]

Le flop arrive : A[0-C] V[0-C] 9[0-C]

Gold Checke,

Wasicka Checke,

Cunningham CHECKE EN DERNIERE POSITION...

Turn : A[0-T]

Gold Checke encore.

Mettons-nous à présent successivement à la place des joueurs, en faisant abstraction des cartes cachées que, eux, ne connaissent pas chez leurs adversaires. Essayons de raisonner comme ils le font, compte tenu des informations qu’ils détiennent d’après les enchères et la position de chacun...

Que pense Wasicka à ce stade ? Il comprend qu’il est IDEALEMENT PLACE POUR BLUFFER. En effet...

Paul Wasicka. Une puissance d’analyse
et un sang-froid incroyables

- Ce deuxième AS au Turn, qui terroriserait un joueur moyen, ne change rien objectivement ;

- Gold semble hors course puisqu’il a checké deux fois.

- Quant à Allen Cunningham, il n’a sûrement pas Un AS en main car il aurait misé sur le Flop pour ne pas donner de carte gratuite au cas où un adversaire aurait un tirage couleur avec un Coeur en main.

Wasicka mise 1,1 Million. C’est bien joué.

Au tour de Allen Cunningham qui réfléchit, pendant que Jamie Gold jette ses cartes avant son tour ! Tout le monde sait maintenant que Gold n’est plus dans le coup. Et comme Cunningham connaît bien la théorie lui aussi, il reconstitue le raisonnement de Wasicka et comprend qu’il est peut-être en bluff : voilà quelqu’un qui n’a pas sur-relancé avant le flop et qui sur le flop n’a pas misé non plus ; il y a donc de bonnes chances pour qu’il n’ait pas grand-chose, d’autant qu’on sait aussi qu’il se trouve dans la position idéale pour bluffer.

Cunningham, fort de sa lecture du coup (et avec tout de même une petite sécurité : paire de 10 + tirage flush), relance 4 MILLIONS DE PLUS ! C’est très bien joué.

On pense que Wasicka, percé à jour avec seulement un tirage de quinte "ventrale", va jeter ses cartes. Mais, confiant dans son analyse précédente, persuadé que Cunningham le bluffe, WASICKA DIT TAPIS... ET ALLEN CUNNINGHAM JETTE SES CARTES !

Par-delà les conséquences (Cunningham sera éliminé peu après et Wasicka parviendra en tête-à-tête contre Gold), ce coup est magnifique car il illustre comment les champions, qui connaissent toutes les positions théoriques, peuvent reconstituer les raisonnements de leurs adversaires, jusqu’à pratiquement ne pas tenir compte de leurs propres cartes quand ils devinent celles de l’autre.

L’accolade finale aux WSOP 2006 entre Wasicka, 2ème, et Gold, qui aura dominé l’épreuve presque de bout en bout

Reste enfin qu’il faut admirer le sang-froid de Wasicka. Car analyser un coup est une chose. Avoir le courage, sous la pression, de mettre cette analyse en pratique et d’aller au bout, au risque de "sauter bêtement" sur ce bluff dans la finale du Championnat du monde, chapeau !...

MIK22



>
Bluff insensé...
ou technique de pro ?
1er février 2007
Impressionnant... D’autant que même si un hypothétique 10 rentrait pour donner une quinte à Wasicka, il tirait mort malgré tout devant le full de Cunningham.

>
Bluff insensé...
ou technique de pro ?
31 janvier 2007

un trés beau contre bluf de cunningham !

mais le move de Wasicka est comment dire.....severemment burné ! quelle lecture !

Mais ne dit-on pas tjrs qu’il faut suivre ses reads jusqu’au bout ?

Des fois ça foire. Certaines fois aussi quand on se méprend sur le niveau de son adversaire : "ah , j’ai eu peur de la couleur, mais j’ai payé quand même...et la quinte, je l’avais même pas vu" ;)

loorent.

>
Bluff insensé...
ou technique de pro ?
31 janvier 2007, par MIK22
Merci de ton post, loorent ;-) Je vois allusion aussi à une certaine table "live" très sympa, où nous nous sommes rencontrés il n’ y a pas si longtemps...


>
Bluff insensé...
ou technique de pro ?
31 janvier 2007, par Maxime
Ce bluff me laisse assez dubitatif, perso j’aurais pensé au risque d’une couleur déjà obtenue au flop que j’aurais logiquement joué slow-play. Alors partir sur un tel bluff malgré cette menace me semble plutot très risquée surtout à ce moment de la partie...

>
Bluff insensé...
ou technique de pro ?
29 janvier 2007
Très culotté... mais très beau aussi !





NEWS

Perf française aux WCOOP

Octobre 2008 18:26
Aux World Championships Of Online Poker, organisés comme chaque année par le site Pokerstars, le Français "BOLLPOKER" s’est adjugé la 8ème place du Main Event (sur 2185 joueurs !) et la somme de 196 650$. Jolie performance de celui qui n’est autre que Thierry Bolleret, directeur du poker au Cercle Wagram.

Le succès de Cannes

Septembre 2008 00:50

La finale du Partouche Poker Tour qui vient d’avoir lieu du 3 au 7 septembre, au casino Palm Beach de Cannes, a tenu toutes ses promesses : 479 joueurs, un prize pool de plus de 3 Millions d’euros, une organisation sans faille, une couverture médiatique sans équivalent et la présence de nombreuses stars internationales, dont Phil Ivey, Chris Ferguson, Erica Schoenberg, Evelyne Ng, David Williams, les frères Mizrachi, Sorel Mizzi, le "Great Dane" Gus Hansen, Glen Chorny (vainqueur de l’EPT Monte Carlo), Juha Helppi,... Côté français, aux côtés de nombreux joueurs issus des satellites de qualification, les meilleurs s’étaient aussi déplacés : David Benyamine, Patrick Bruel, Jan Boubli, Fabrice Soulier, Pascal Perrault, Thomas Fougeron, Paul Testud, Emile Petit...et le Team Winamax presque au complet, prêt à entamer une nouvelle saison sur les chapeaux de roue !

Alain Roy, ou comment...
transformer 125€ en 1 million

A l’arrivée pourtant, après 4 journées marathons (dont un day 3 qui aura duré seize heures), c’est un outsider, le sympathique Montpelliérain Alain Roy qui remporte le plus grand tournoi français à ce jour...

1-Alain Roy

2-Claudio Rinaldi (Suisse) 511 000€

3-Antonin Teisseire 335 000€

4-Stéphane Bazin 225 000€

5-Philippe Narboni 156 000 €

6-J-Ph. Rohr 123 000€

7-Brice Cournut 105 500€

8-MIK.22 78 000€

9-Gus Hansen 58 000€

Patrick Bruel et Michel Abécassis
discutent stratégie pendant un break

"KING 5" :
100 000$ de prix

Avril 2008 23:32

100 000$ à gagner dans un tournoi 100% gratuit : c’est le challenge offert par winamax.net pour le "KING 5", le premier championnat de France par équipes de 5 joueurs.

Début de l’épreuve le 20 mai, grande finale le 8 juin. 5 000 joueurs (1000 équipes) sont attendus, dont plusieurs équipes de stars. Les 10 premières équipes seront primées...Et les 5 vainqueurs remporteront un séjour au Bahamas, avec pour chacun l’inscription au tournoi mythique de l’EPT !

Inscrivez-vous vite sur winamax.net ou demandez plus d’infos à Jérémy, le Gentil Organisateur !



FORUM
en direct


questions du jour

Posté le 20/02 à 16:11
"lorsque l’on abandonne ses cartes en cours de jeu au texas hol’dem peut on les montrer au autres joueurs ? merci de me repondre (...)"

> "Passer pro ?..." (suite)

Posté le 11/02 à 18:05 par mika
"bonjour tout le monde ! Je m’appele mickael et j’ai 19ans... Je suis etudiant en info (tu m’y a precedé aparemment^^). Je (...)"

Passer pro, c’est pas évident !...

Posté le 16/01 à 21:32 par MIK.22
"Je réponds ici à un message reçu ici, il y a quelques jours : Voila mes questions en combien de temps d’apprentissage peut on devenir un (...)"

> "Et si je passais pro ?..."

Posté le 8/01 à 22:33 par the QQ Qeens
"Bonjour Michel.J’ai plusieurs questions et conseils a te demander, cependant pour que tu puisse plus facilement me repondre il faut (...)"

> A table avec MIK22 (2)

Posté le 20/12 à 19:05 par scacos
"Bravo à vous deux, c’est brillamant joué, Je pense cependant que Michel aurait pu tenter un squeeze sur ce spot en surelançant preflop... (...)"

> A table avec MIK22... (1)

Posté le 20/12 à 18:47 par scacos
"Hello, a)Non. C’est un bon spot pour un squeeze play car 1 raise d’un joueur agressif et 2 call ne montrant pas vraiment de la force. (...)"