WSOP, du 30 mai au 16 juillet : demandez le programme et suivez nos champions !




15/02/2006
On fait le point
et on repart !


Home, sweet home...Petit séjour à Paris, juste le temps de retrouver la formule magique "V+V", Valentine et Victor, mes enfants qui sont pour moi un bonheur et une source d’énergie inépuisable depuis leur naissance il y a 20 et 18 ans !

Victor et Valentine ont grandi depuis cette photo de 1999 mais ils sont toujours aussi sympa !

Je referme très vite cette parenthèse familiale qui ne vous intéresse peut-être pas trop...C’était juste pour vous décrire l’ambiance, qui contraste avec celle de ces dernières semaines, plutôt agitées.

Des semaines agitées, oui, mais vraiment pas de quoi s’en plaindre ! Le poker fait un grand boom chez nous : articles dans Le Monde, Paris-Match, Le Parisien, Ouest-France,...Reportages sur LCI, France 2, France 5, L’Equipe TV, France-Inter, France-Infos, Europe 1,...

Parallèlement, les joueurs français commencent à intéresser les sponsors : j’ai été choisi par la marque suédoise Ongame, qui détient entre autres Pokerroom.com, pour jouer les grands tournois et pour animer -bientôt- un nouveau site, 100% en français, où de belles surprises vous attendront !

Le tournoi EPT de Deauville était ma première sortie sous ces nouvelles couleurs, suivi en plus par "l’Equipe TV". Fougan et Pascal Perrault, quant à eux, roulaient pour Poker770.com et étaient filmés par Paul Boujenah pour un documentaire.

Le tournoi EPT lui-même me revient petit à petit. J’ai déjà raconté le coup qui m’a éliminé sur une décision discutable, mais je n’avais pas encore eu le temps de vous faire partager d’autres coups intéressants. En voici deux que j’ai joués lors de la première journée où, malgré de très mauvaises cartes dans l’ensemble, j’étais lucide et bien inspiré :

-1-Blinds 150-300, antes 25. Le joueur UTG ("Under The Gun", qui veut dire en première position derrière les blinds) paye les 300. Un autre joueur paye également...

Je suis en 5ème position avec 6[0-P]4[0-P] et je décide de payer aussi car j’ai environ 18 000 jetons à mon tapis. C’est tout à fait le genre d’occasions à saisir quand les blinds ne sont pas encore trop élevés.

Le joueur au bouton paye, le SB passe et le BB checke. Nous sommes 5 joueurs dans le coup et le pot est de 1850.

Le flop vient 3[0-K]4[0-K]7[0-P]

Le BB checke et le joueur UTG, qui n’est autre que le Danois Theo Jorgensen, le chip leader du tournoi à ce moment précis (et qui terminera 3ème à l’arrivée), mise 1000. Le suivant Passe et c’est à moi...

J’analyse que ce joueur qui a "callé" en 1er avant le flop et qui à présent mise, doit avoir une paire en main, mais je n’en connais pas la taille : soit il a fait brelan, soit il a 5-5 ou 6-6, soit il a une paire au-dessus du flop, jusqu’à A-A (puisque c’est une manoeuvre classique que de "caller" en premier, de temps en temps, avec une grosse paire en espérant que quelqu’un d’autre va relancer).

Il peut aussi avoir 2 cartes au-dessus du flop avec un tirage couleur, style D[0-K]V[0-K], mais c’est moins probable. Quoi qu’il en soit, il ne peut pas avoir la quinte, il ne serait pas rentré avec 6-5 en main...

J’ai moi-même une paire et un tirage de quinte "ventral". Je peux simplement Passer ou même "caller" mais je vois là l’occasion de profiter de ma position pour prendre l’ascendant : je fais 2000, la relance du minimum ! Cela ne peut qu’inhiber les 2 autres joueurs dans le coup entre L’UTG et moi ; quant au joueur UTG, il va douter et cela va me permettre de le sonder. En plus, une petite relance comme celle-là peut faire penser à un TRES gros jeu car beaucoup de joueurs font ce type de relance avec un brelan, voire avec une quinte déjà faite !

Les autres passent et Theo Jorgensen "paye sec"...

Quoi qu’il advienne, je me suis bien positionné dans le coup et je pense que je vais avoir l’initiative. Si j’avais simplement "callé", je me serais exposé à une relance de taille indéterminée sur le Turn. Maintenant, je pense qu’il va "checker" quelle que soit la carte qui va sortir...

Le Turn...5[0-C]

Une vraie merveille ! Car j’ai maintenant la quinte et ma relance précédente a brouillé les pistes.

Il checke et je fais 4000. Il paye...

La river...V[0-T]

Ce qu’on appelle une "brique", une carte qui ne change rien. Evidemment, mon adversaire "checke" à nouveau.

Il me faut maintenant étudier quelle somme il est susceptible de payer. Je crois qu’il peut aller assez loin car il semble bien qu’il ait "quelque chose" et qu’il peut penser que j’avais un tirage couleur, voire une maigre paire et que je cherche à "arracher le coup".

Je fais donc 8000, gardant environ 4000 devant moi, histoire de lui faire penser à un bluff. Il réfléchit, réfléchit, m’observe longuement et...finit par payer ! Je montre mes cartes et il jette les siennes, un peu agacé. Mon tapis passe à près de 33 000 jetons !...

-2- Autre coup, à peine un tour plus tard :

Blinds 150-300, antes 25.
J’ai R[0-C]V[0-C], une main correcte...

Le joueur UTG passe et le suivant "calle" les 300. Je suis placé juste derrière. Ce coup est un peu semblable au précédent quant à la lecture de la main du joueur qui "calle" : il aura souvent une paire petite ou moyenne ou deux grosses cartes, mais rarement un jeu énorme. Ici comme tout à l’heure, autant profiter de cette "lecture statistique" pour le "fixer". Je décide donc de relancer à 1400 ! Je rappelle que j’ai tout de même plus de 30 000 à mon tapis...

Tout le monde passe et le "caller" paye. Nous sommes en tête à tête avec un pot de 3450 au milieu...

Le flop : 8[0-P]8[0-K]3[0-T]

Mon adversaire anglais est le premier à parler et il mise 2500.

Cela ne fait que confirmer mon idée : il a une paire et il veut savoir où il en est. Il doit se dire qu’après tout, j’ai peut-être AR et qu’il peut me faire passer ! En réalité son "probe bet" est un aveu de faiblesse. Ma relance lui fait craindre une paire supérieure à la sienne, jusqu’à AA ou RR.

C’est le moment de porter l’estocade car il est peu probable que lui-même ait un gros jeu, vu qu’il n’a pas sur-relancé avant le flop et qu’il n’a pas checké sur le flop (ce que la plupart des joueurs feraient, parfois à tort d’ailleurs, dans cette situation).

Je relance de 4000 de plus, 6500 en tout !

Il réfléchit et finit par jeter son jeu...

Je pense que ces deux coups qui m’ont été favorables se ressemblent car ils illustrent...

 La nécessité de "lire" les schémas techniques, de traduire la signification des enchères adverses.

 La valeur de la "position", qui permet de prendre l’initiative et d’avoir le maximum de renseignements. Je n’aurais évidemment jamais joué ces coups-là si j’avais été "hors de position". Et c’est bien la loi essentielle du No Limit, celle qu’il ne faut jamais perdre de vue, qui doit nous pousser à la témérité dans un sens et à une grande humilité dans l’autre...

A bientôt pour de nouvelles aventures. Good Luck à tous,

MIK22



> On fait le point
et on repart !
26 février 2006, par bob le cultard

bien jouer ou mal jouer ? le probleme est le suivant : dans un tournoi a 520 joueurs a 100$ je me retrouve de grosse blinde avec 2 as 35.000$ de tapis les blindes sont de 800 1600 avec ante 150 le coup est le suivant tout le monde passe et je ne gagne que les merdes qu’il y a au millieu c’est a dire 600 de la petite blindes et 150 * par 9 joueurs !!!

quelle horreur !! bien a vous, bob.


> On fait le point
et on repart !
26 février 2006, par bob le cultard
Bravo mike22, comment dire , t es trop fort !! Deux coups fabuleux qui font de toi l’idol des jeunes.

> On fait le point
et on repart !
26 février 2006, par Francois Montmirel

Le 2e coup que tu décris me rappelle furieusement un coup de la saison 2 WPT (2003) à Borgata, Atlantic City, entre Morgensen et Oppenheim. Les 2 sont en début de table finale et sont chip leaders, Op ayant un tapis légèrement plus fort que Mo.

Mo possède J-9 à trèfle, Op possède 4-4. Mo parle avant Op et relance préflop. Op sur-relance, les autres joueurs passent, et Mo paie.

Le flop : 8c-8t-3c.

Mo checke (ca se discute, c’est vrai, mais on va voir que ca va lui porter bonheur — par ailleurs comme Op est le dernier relanceur, Mo lui laisse la main).

Op ouvre à la moitié du pot, ce qui fait le cinquième de son tapis. Mo immédiatement le relance d’autant.

On notera que Mo n’a que 2 overcards à opposer à Op, qui est meilleur avec 2 paires.

Op réfléchit longuement puis jette ses cartes. Très joli coup en plein semi-bluff.

Le coup que tu décris et que tu as vécu se termine au flop à peu près de la même manière, même s’il n’y a pas eu sur-relance préflop. Il est là aussi possible que ton adversaire ait possédé une main comme 4-4...

> On fait le point
et on repart !
26 février 2006, par bob le cultard
Salut francois, a la lecture de ton intervention il semblerais que tu manques un peu de pratique du poker de haut niveau cela etant ton intervention est judicieuse pour un novice , les deux coups que tu decris sont diametralement opposés (aucunne sur-relance). Le poker est un jeu de stategie plutot injuste francois les coups se suivent mais ne se resembles pas. bien a vous bob.


> On fait le point
et on repart !
17 février 2006, par guignol
croyait que t’étais dans les blindes avec 64s... Je comprends mieux la main, nice play !

> On fait le point
et on repart !
17 février 2006, par Patrick

Bravo pour ces articles passionnants.

Sur le second coup, j’ai un peu de mal à suivre ton raisonnement : La relance preflop te donne l’avantage mais le second joueur pourrait avoir n’importe quoi.

Tu analyses sa relance après le flop comme un aveu de faiblesse (avec une petite paire) mais que devrait il faire avec un gros jeu à ce stade du coup ?

Cela suppose qu’il va se coucher systématiquement preflop avec par exemple Vt8t.

> On fait le point
et on repart !
17 février 2006, par MIK22

TOUT est possible, je ne vous dirai pas le contraire. Mais ce "TOUT" est plus ou moins probable !. Ici, il est hautement improbable qu’un joueur s’engage dans un coup avec V8, et encore moins probable qu’il suive une relance hors de position. Probabilité encore diminuée par sa mise en premier sur le flop, là où lui comme d’autres pourrait faire un "check-raise" sur la mise attendue de celui qui a relancé avant le flop...

A mettre bout à bout de faibles probabilités, à analyser la situation technique et psychologique, à reconstituer la logique des comportements des adversaires à la lumière de sa propre expérience des tournois, on arrive parfois à une lecture quasi-certaine. Et c’est le cas ici. On peut toujours se tromper, bien sûr, mais cela, c’est le poker : un jeu où le risque zéro n’existe pas !



Je n’ai qu’une chose à declarer 16 février 2006

Voila un bien joli site que vous leur proposez là Michel, chapeau bas, belle réalisation, des commentaires interessants et qui donnent envi de s’y interesser.

Si ça continue d’etre aussi classe je vais commencer à m’y mettre et lacher ma raquette de tennis de table :)

Bien à vous Mister Michel

Cordialement : Alex

> Je n’ai qu’une chose à declarer 16 février 2006, par MIK22
Merci Alex pour ce gentil message :-))


> On fait le point
et on repart !
16 février 2006, par Fougan
Très bonne analyse Michel, une fois de plus. J’ai joué avec Theo Jorgensen la totalité de mon jour 2. J’ai trouvé en lui véritablement un joueur extraordinaire. Il était à mon extrême droite et m’a fait très mal dans la bataille des blinds. Une petite question, que pouvait-il avoir sur le coup que tu nous décris ? Avec quoi peut-il attaquer puis caller jusqu’au showdown ?
> On fait le point
et on repart !
16 février 2006, par MIK22
Merci, Thomas !...Je pense que Theo Jorgensen avait une grosse paire dont il n’a pas voulu se défaire, d’autant qu’il pensait que je pouvais avoir bluffé ou semi-bluffé au départ (tirage couleur ou une paire+ tirage couleur, par exemple). Ma grosse relance à la fin l’a conforté dans l’idée que je m’enferrais dans mon bluff...


> On fait le point
et on repart !
16 février 2006

Bonjour,

Merci pour ces mains et les explications qui vont avec ! c’est toujours super de lire vos explications.

par contre sur le 2eme coup, vous engagez a peu prés 1/4 de votre tapis dans le coup, et que se passe-t-il si il a un brelan ?

vous le mettez sur une paire, peut-il avoir touché un brelan de 3 ou de 8 ? si n’est-il pas dangereux de relancer comme vous le faites.

Laurent.

> On fait le point
et on repart !
16 février 2006, par MIK22

Il est peu probable que mon adversaire ait un brelan. Seuls les très forts joueurs, qui ont une excellente lecture de leurs adversaires, miseraient EN PREMIER avec brelan. La plupart vont "checker", avec la certitude de prendre au moins un petit quelque chose puisque le relanceur preflop va miser dans 90% des cas sur un flop 8-8-3 !...De plus il faut encore diminuer la probbilité d’un brelan car cela voudrait dire qu’il est rentré dans le coup et a suivi ma relance avec quelque chose comme A-8.

En fonction de cette analyse, il y a effectivement un risque mais il est faible, ce qui me suffit car, comme je le dis toujours, le risque réro n’existe pas au poker ! Je pense donc que c’est un excellent pari de relancer en bluff dans ma position. Je n’ai pas du tout peur d’engager 1/5ème de mon tapis, voire davantage.



> On fait le point
et on repart !
16 février 2006, par XX Man

Bonjour :)

Suite aux diffusions sur Eurosport et Canal+, je m’intéresse au poker depuis qq temps (enfin au Texas hold’em pour le moment) et je me suis inscrit il y a peu sur poker 770. J’adore lire tes articles car je trouve intéressant les sujets traités et ton style très agréable ! J’aime particulièrement les situations de table que tu décris comme dans le présent article ! Je pense que lorsque ton site se montera, je m’y inscrirai !

Juste une petite remarque sur les diffusions télé : comme seuls les coups déterminants ou spectaculaires sont montrés (ce que je conçois aisément !) on ne se rend pas bien compte du "rythme" de la partie... quelle proportion de coups sont joués en moyenne par les joueurs ? Combien se couchent après le flop ? etc... Par ailleurs, je trouverais intéressant, dans une approche un peu anglosaxone, de voir un certain nombre de stats sur les joueurs que l’on voit (stats sur les coups joués à la table parce que les stats en carrière ne doivent pas être tenues j’imagine)... Cela donnerait - peut-être - une idée du tythme que j’évoquais précédemment...

Bon ben v’là ! Bon courage pour la suite et félicitations pour ton investissement !

Xavier (n° FFB 3091030) :)))

> On fait le point
et on repart !
17 février 2006

l’idée des stats et du rythme du jeu est excellente pour les retransmissions. l’idéal restant bien sûr de retransmettre l’intégralité du tournoi :))) à quand une chaîne 100% POKER ??

Zok.


> On fait le point
et on repart !
17 février 2006, par Patrick

Il serait bien d’avoir des stats de ce genre mais il faudrait également pouvoir les analyser par rapport à un objectif fixé ou à des stats idéales.

A t on d’ailleurs une idée de stats idéales ou acceptables : % de flop vus, % de coups joués, % de pots gagnés



> On fait le point
et on repart !
16 février 2006

merci beaucoup pour tes articles toujours tres interressants. c’est toujours un bonheur de les lire tant ils font preuve de talent, de simplicité et de pedagogie. pour faire avancer le schmilblick, je trouve la typo un peu difficile à lire : une couleur plus foncée du texte améliorerait probablement la lisibilité

felicitation a toi et a ongame surtout miko






NEWS

Perf française aux WCOOP

Octobre 2008 18:26
Aux World Championships Of Online Poker, organisés comme chaque année par le site Pokerstars, le Français "BOLLPOKER" s’est adjugé la 8ème place du Main Event (sur 2185 joueurs !) et la somme de 196 650$. Jolie performance de celui qui n’est autre que Thierry Bolleret, directeur du poker au Cercle Wagram.

Le succès de Cannes

Septembre 2008 00:50

La finale du Partouche Poker Tour qui vient d’avoir lieu du 3 au 7 septembre, au casino Palm Beach de Cannes, a tenu toutes ses promesses : 479 joueurs, un prize pool de plus de 3 Millions d’euros, une organisation sans faille, une couverture médiatique sans équivalent et la présence de nombreuses stars internationales, dont Phil Ivey, Chris Ferguson, Erica Schoenberg, Evelyne Ng, David Williams, les frères Mizrachi, Sorel Mizzi, le "Great Dane" Gus Hansen, Glen Chorny (vainqueur de l’EPT Monte Carlo), Juha Helppi,... Côté français, aux côtés de nombreux joueurs issus des satellites de qualification, les meilleurs s’étaient aussi déplacés : David Benyamine, Patrick Bruel, Jan Boubli, Fabrice Soulier, Pascal Perrault, Thomas Fougeron, Paul Testud, Emile Petit...et le Team Winamax presque au complet, prêt à entamer une nouvelle saison sur les chapeaux de roue !

Alain Roy, ou comment...
transformer 125€ en 1 million

A l’arrivée pourtant, après 4 journées marathons (dont un day 3 qui aura duré seize heures), c’est un outsider, le sympathique Montpelliérain Alain Roy qui remporte le plus grand tournoi français à ce jour...

1-Alain Roy

2-Claudio Rinaldi (Suisse) 511 000€

3-Antonin Teisseire 335 000€

4-Stéphane Bazin 225 000€

5-Philippe Narboni 156 000 €

6-J-Ph. Rohr 123 000€

7-Brice Cournut 105 500€

8-MIK.22 78 000€

9-Gus Hansen 58 000€

Patrick Bruel et Michel Abécassis
discutent stratégie pendant un break

"KING 5" :
100 000$ de prix

Avril 2008 23:32

100 000$ à gagner dans un tournoi 100% gratuit : c’est le challenge offert par winamax.net pour le "KING 5", le premier championnat de France par équipes de 5 joueurs.

Début de l’épreuve le 20 mai, grande finale le 8 juin. 5 000 joueurs (1000 équipes) sont attendus, dont plusieurs équipes de stars. Les 10 premières équipes seront primées...Et les 5 vainqueurs remporteront un séjour au Bahamas, avec pour chacun l’inscription au tournoi mythique de l’EPT !

Inscrivez-vous vite sur winamax.net ou demandez plus d’infos à Jérémy, le Gentil Organisateur !



FORUM
en direct


questions du jour

Posté le 20/02 à 16:11
"lorsque l’on abandonne ses cartes en cours de jeu au texas hol’dem peut on les montrer au autres joueurs ? merci de me repondre (...)"

> "Passer pro ?..." (suite)

Posté le 11/02 à 18:05 par mika
"bonjour tout le monde ! Je m’appele mickael et j’ai 19ans... Je suis etudiant en info (tu m’y a precedé aparemment^^). Je (...)"

Passer pro, c’est pas évident !...

Posté le 16/01 à 21:32 par MIK.22
"Je réponds ici à un message reçu ici, il y a quelques jours : Voila mes questions en combien de temps d’apprentissage peut on devenir un (...)"

> "Et si je passais pro ?..."

Posté le 8/01 à 22:33 par the QQ Qeens
"Bonjour Michel.J’ai plusieurs questions et conseils a te demander, cependant pour que tu puisse plus facilement me repondre il faut (...)"

> A table avec MIK22 (2)

Posté le 20/12 à 19:05 par scacos
"Bravo à vous deux, c’est brillamant joué, Je pense cependant que Michel aurait pu tenter un squeeze sur ce spot en surelançant preflop... (...)"

> A table avec MIK22... (1)

Posté le 20/12 à 18:47 par scacos
"Hello, a)Non. C’est un bon spot pour un squeeze play car 1 raise d’un joueur agressif et 2 call ne montrant pas vraiment de la force. (...)"